ATELIERS

Association Accords perdus, les 11 et 12/03/2017, le 19/03/2017 et du 5/04 au 9/04/2017

Dans le cadre du dispositif « Danse en amateur et répertoire » développé par le Centre national de la danse, afin d’ouvrir un espace de partage pour les amateurs désirant approfondir une pratique et une connaissance de la danse.

En partenariat avec le Centre national de la danse, l’association « Accords perdus » et le KLAP

Les intervenants Catherine Diverrès, Thierry Micouin, Emilio Urbina, Capucine Goust et Raffael Pardillo ont participé au projet de transmission de Petits Solides avec le groupe de psychomotriciens de l’association « Accords perdus ».

Depuis 2004, le groupe se retrouve pour explorer l’articulation entre la danse et la psychomotricité à partir des fondamentaux corporels. C’est pour ouvrir et nourrir cette recherche qu’ils ont souhaité travailler sur la pièce Solides.

La première restitution publique aura lieu le 13 mai au Centre National de la Danse à Pantin. Le groupe participera également à la Rencontre nationale accueillie par le KLAP, le 20/21 mai au théâtre de Toursky à Marseille.

 

Centre chorégraphique national du Havre-Normandie, 03/2017

A l’occasion de l’accueil Blow The Bloody Doors Off !, un Masterphare a été dispensé par Emilio Urbina et Catherine Diverrès.

 

Amateurs, Bourges, 12/2016

Catherine Diverrès a été invité à dispenser 10 heures d’atelier auprès d’amateur à la Maison de la Culture de Bourges.

 

Cie Manon fait de la danse (enfants à partir de 7 ans), Studio 8, les 24/10/ et 25/10/2016, 9h30-11h30

Atelier créatif de danse contemporaine et jeu vidéo (avatars)
Atelier participatif de création et d’interprétation à partir du projet : CRASH; Quand le jeu vidéo rencontre la danse contemporaine de la Cie Manon fait de la danse
Démonstration d’un court extrait du spectacle CRASH, sur DVD2. ( 10 minutes)
Échauffement de groupe dirigé par Manon Oligny et Marilyn Daoust en lien avec des énergies caractéristiques des avatars de la pièce CRASH et apprentissage de quelques mouvements distinctifs de ceux-ci.
Choix et construction d’un personnage en mouvement, inspiré d’un des Avatars ou de l’imaginaire de l’élève.
Apprentissage de quelques tableaux de la pièce chorégraphique enseigné par la danseuse Marilyn Daoust en lien avec leurs personnages individuels
Mise en relation de son personnage avec les autres.
Partage avec la chorégraphe de ses motivations à créer, de sa conception de la création (inspirations, médium et outils de composition).

Chorégraphe québécoise, Manon Oligny est reconnue pour sa signature singulière, porteuse d’une réflexion forte sur le féminin et la complexité humaine. Elle a créé, depuis 1993, une vingtaine d’œuvres chorégraphiques présentées au Québec et à l’étranger. En 1999, elle fonde la compagnie Manon fait de la danse, qui se taille rapidement une place de choix sur la scène artistique.Grandement inspirée par les autres médiums, tels que le cinéma, la littérature, le théâtre, la photographie et le jeu vidéo, Manon Oligny développe des projets au croisement des disciplines, des formes et des dispositifs scéniques.

 

Les petits pas… (parents-enfants de 3 à 6 ans) , Studio 8, le 9/04/2016, 10h-11h30

Dans le cadre de la Carte blanche à Catherine Diverrès au Théâtre Anne de Bretagne

La compagnie Catherine Diverrès propose un temps privilégié de découverte de la danse contemporaine. Animé par la danseuse franco-américaine Tamara Stuart Ewing, cet atelier ludique et sensible est ouvert aux enfants de 3 à 6 ans accompagnés de leurs parents. Un moment d’échange pour permettre aux petits et aux grands d’expérimenter le geste dansé. Sous forme de jeux, on découvre différentes qualités de gestes, on explore l’espace, le contact et l’interaction avec l’autre. L’occasion pour chacun d’un éveil aux sensations et au potentiel expressif du corps.

Tamara Stuart-Ewing a étudié à la North Carolina School of the Arts, elle rejoint en 1993 les compagnies des chorégraphes Joseph Tmim (Berlin) puis Catherine Divèrres (Centre Chorégraphique National de Rennes et Bretagne) jusqu’en 1998. Elle signe ensuite plusieurs créations, remportant le Tanz Theater Preis de Cologne pour la pièce Scarred en 2001, ou le Video Tanz Preis pour la pièce Mile «0» en collaboration avec la réalisatrice Katrin Öli en 1999. Sa compagnie RAW LIGHT est basée à Nantes. En parallèle de ses créations, elle développe des actions culturelles et pédagogiques.

 

Adultes, Studio 8, le 5/06/2015

Dans le cadre de la Carte blanche à Catherine Diverrès au Théâtre Anne de Bretagne

Bernardo Montet propose d’aborder de manière simple des notions fondamentale à travers la marche, le rythme et le jeu. Relation à l’espace, en et hors de soi. Au temps. A l’autre.

Faire de sa fragilité un espace de connaissance, d’émancipation.

Atelier organisé par la compagnie Catherine Diverrès et la compagnie ESKEMM en collaboration avec le département du Morbihan

 

Parents-enfants à partir de 6 ans, Studio 8, le 6/06/2015

Dans le cadre de Carte Blanche, atelier organisé par la compagnie Catherine Diverrès en partenariat avec le Théâtre Anne de Bretagne.

Osman Kassen Khelili et Roberto Vidal, Compagnie KASSEN K sont chorégraphes et artistes sud-américains. Rompus à la pédagogie, ils croisent leur démarche à un même carrefour : l’interaction du corps avec les arts plastiques. Mise en éveil du corps et des sens et exploration de leurs pistes de travail de création : entre la prise de l’espace et la manipulation d’objets.

 

Amateurs, Admirando la Cheikha, danse (T/D)es cheveux, Studio 8, le 3/06/2015

Dans le cadre de Carte Blanche, atelier organisé par la compagnie Catherine Diverrès en partenariat avec le Théâtre Anne de Bretagne.

Marta Izquierdo Munoz propose un atelier de danses des cheveux inspiré des mouvements de cheikhat marocaines (danseuses et chanteuses traditionnelles). Les participants sont invités à participer à la performance au Théâtre Anne de Bretagne.

 

L’entrainement du danseur, 2015

A l’occasion de Dentro, Catherine Diverrès, Emilio Urbina et Harris Gkekas ont dispensé des cours à des semi-professionnels lors de leur semaine de résidence au Centre chorégraphique national du Havre-Normandie.

 

Parents-enfants, festival Plages de danse sur la presqu’île de Rhuys, 2015

Akiko Hasegawa a proposé à des binômes parents/enfants de découvrir quelques fondamentaux de la danse contemporaine. Construire des formes avec son corps et le corps de l’autre, au rythme des syllabes de son prénom; tester son équilibre et la confiance à l’autre avec le jeu de la bouteille; se mettre en scène dans l’espace…

 

Atelier famille parents/enfants (entre 3 et 6 ans), Studio 8, 2015

La compagnie Catherine Diverrès a proposé un atelier d’éveil chorégraphique mené par la danseuse Tamara Stuart-Ewing. Une manière de découvrir la danse contemporaine en famille et de vivre un temps de partage privilégié, en s’ouvrant l’un à l’autre en dehors du quotidien et de façon ludique.

 

Petits solides

Le 26/01/2015 au Théâtre universitaire de Nantes
Le 28/01/2015 à Clisson, Espace Saint-Jacques

Le 22/11/2014 à Trégeux, Espace bleu pluriel
Le 21/11/2013 à Theix
Le 22 et 23/11/2013 à Ploeren

Comment donner quelques clefs pour comprendre d’où vient la diversité des écritures en danse contemporaine ? Si la pièce Solides y répond en partie, Petits Solides en est son “double pédagogique” qui donne, via la pratique, quelques clés sur la culture chorégraphique. Cette “introduction à la grammaire de la danse contemporaine” conjugue atelier de pratique et temps de présentation et aborde quelques principes fondamentaux comme l’espace, le temps, le poids, les formes….

 

Danseurs professionnels, Studio 8 / Musée des beaux arts – La Cohue, du 5 au 17/05/2014 

Dans le cadre de l’exposition Suite musicale d’Alain Kirili, Musée des Beaux-arts de Vannes, à l’occasion de la La nuit des musées

Catherine Diverrès propose à des jeunes danseurs professionnels une approche sensible et chorégraphique de l’exposition du sculpteur et plasticien Alain Kirili, donner une autre présence, un autre regard à l’interprétation du geste du sculpteur dans ce lieu spécifique que le geste chorégraphique peut transformer, déformer, déplacer….

 

Amateur, l’Hermine, Espace culturel de Sarzeau, le 30/05/2014

Dans le cadre de PLAGE DE DANSE, Festival de danse contemporaine sur la Presqu’île de Rhuys (soutenu par la Communauté de communes de la Presqu’île de Rhuys)

Kathleen Reynolds et Akiko Hasegawa proposent une exploration de l’esthétique de la chorégraphe Catherine Diverrès : préhension de l’espace, du temps, des transferts de poids  des dynamiques ou qualités différentes et combinées, dissociées ou unifiées. Ces deux danseuses de la compagnie développeront chacune à leur manière quelques uns de ces  fondamentaux,  dans le soucis du détail, de la qualité et de l’unité.

 

Institut français – Rayonnement de la danse contemporaine en Russie, du 15/04 au 27/04/2014

Dans le cadre du festival de danse Isadora Duncan, Catherine Diverrès a dispensé un atelier au danseurs et comédiens du théâtre de Krasnoyarsk (Sibérie), suite à l’invitation de l’institut français et d’Elena Slobodchikova, chorégraphe russe.

Une représentation publique a clôturé les ateliers.

 

Centre chorégraphique nationale du Havre-Normandie, 03/2014

A l’occasion de l’accueil de Penthésilées..., un Masterphare a été organisé pour expérimenter l’univers artistique de Catherine Diverrès.

 

Découverte de la danse contemporaine, Studio 8, le 18/01/2014

Dans le cadre de la représentation de Solides au Théâtre Anne de Bretagne

Catherine Diverrès dévoile le travail caché de la danse contemporaine…  Les consignes : lâcher prise, sentir le sol, laisser faire le poids de la tête, six pas droit devant puis quatre pas en rond….Vos jambes vous portent, la mécanique s’arrêtera d’elle-même. L’espace est matière, c’est vous qui le sculptez, sentez le poids de votre corps.

 

Festival de danse, Kerhervy, 3/07/2013

En partenariat avec l’addav56

Pour l’accueil de Stance II, Carole Gomes a animé un stage de 2 heures pour des danseurs confirmés.

 

Le Volcan, Scène nationale du Havre, 10/2012

Carole Gomes a animé un stage à l’occasion de l’accueil de Stance II.

 

« Encor » en Allemagne, 03/2012

Dans le cadre du festival à Tanzbrême, suite à la représentation de le pièce « Encor »

Stage Bernardo Montet

CONFERENCES

Qu’est-ce qu’une chorégraphe? Qu’est-ce que la danse contemporaine?

Collège Notre-Dame de Saint-Avé (56) en collaboration avec le Dôme, le 27/02/2017

Intervention de Catherine Diverrès auprès d’une classe de 6e option Arts vivants, avec une projection des extraits de Solides.

 

Cité de la musique et de la Danse de Strasbourg, le 11/01/2016

Conférence animée par Irène Filiberti auprès d’élèves du conservatoire et des étudiants de l’université. A l’occasion des représentations de O Sensei.

 

A quoi œuvrent les artistes au XXI éme siècle ?

Palais des Arts, Vannes, le 11/10/2014, 14h

L’association de la cause freudienne Val de Loire –Bretagne propose des rencontres Art et Psychanalyse.

Danse et Psychanalyse avec Catherine Diverrès et Jeanne Boucla

 

Le combat de la femme artiste: masculin/féminin et identité

Au théâtre Anne de Bretagne, 2013

A l’occasion de Penthésilées…, cette conférence publique a pour intervenants Brigitte Lefèvre, Elsa Solal, Catherine Diverrès et Gildas Le Boterf.

Stage Cie Kassen K

RENCONTRES

Centre chorégraphique national de Caen en Normandie, le 6/02/2017
Parlons danse, Rencontre autour du Butô avec Catherine Diverrès

Dans le cycle « Parlons danse », Catherine Diverrès évoque sa rencontre avec Kazuo Ohno en 1982 et l’impact que celui-ci a eu sur sa vie de chorégraphe.

 

Centre chorégraphique national de Tours, en 01/2016 
« Un samedi avec … » Catherine Diverrès

Cette rencontre publique était organisée le jour des représentations de Solides, Dentro et Stance II dans le cadre du Cycle « Un samedi avec … ». Un moment de dialogue autour du travail de Catherine Diverrès, accompagné  de projections d’extraits de ses pièces.

 

Théâtre national de Chaillot, Paris – Association des Centres chorégraphiques nationaux, en 2015

Catherine Diverrès a présenté lors de cette soirée un extrait de Ô Senseï.

 

Studio 8 à Séné, le 9/12/14 à 20h30 en partenariat avec Le grain de Sel, le TAB et l’Hermine

La malle à souvenirs

En toute complicité, en toute intimité Catherine Diverrès vous convie à une plongée sensiblement chorégraphique dans son parcours artistique. Dans un jeux de questions réponses, partez à la découverte des pièces du répertoire de la chorégraphe : Instance (1983), Le Rêve d’Helen Keller (1984), Lie ou le sol écarlate (1985), L’Arbitre des élégances (1986), Le Printemps (1988), Fragment (1988/1989), Concertino (1990), Tauride (1992), Ces Poussières (1993), L’Ombre du ciel (1994), Retour (1995), Fruits (1996), Stances 1 & Stance 2 (1997), Corpus (1999), Le Double de la bataille (1999), 4+1 (Little song) (2000), San (Lointain) (2001), Voltes (2001), Cantieri (2002), Echo (2003), Solides (2004), alla prima (2005), Blowin’ (2007), La Maison du sourd (2008), Encor (2010), Ô Senseï (2011) Penthésilées… (2013).

 

Maison sociale de Kercado, 22/04/2014

Catherine Diverrès a été conviée par le Théâtre Anne de Bretagne à partager son expérience de spectatrice avec le groupe de spectateur constitué par le théâtre.

 

Centre Georges Pompidou, le 1/03/14 à 15h,
Un nouveau festival vidéo Danse une proposition Valérie Da Costa

Cette toute nouvelle édition de Vidéo danse aborde la relation qu’entretient la danse contemporaine avec la mémoire, l’oubli et la réminiscence.
Projections de films de danse sur le travail de chorégraphes de différentes générations et rencontres quotidiennes avec des chorégraphes, interprètes, historiens et critiques de danse en constituent la trame.

Rencontre / hommage à Kazuo Ohno avec Catherine Diverrès
Projection de Ô Senseï
(2012, 26’, réalisation Luc Riolon)

Au début des années 1980, la chorégraphe Catherine Diverrès découvre le travail de Kazuo Ohno (1906-2010), maître de la danse Butô, dont elle suivra ensuite l’enseignement au Japon.
Catherine Diverrès créé en 2011, un an après la mort de Kazuo Ohno, Ô Senseï . Ce solo, qui est une forme d’hommage à l’œuvre de Kazuo Ohno, est aussi une plongée trente ans plus tard dans la mémoire de ce temps passé au Japon et dans l’apprentissage de l’art de Kazuo Ohno. Ô Senseï parle de ce moment déterminant qui a nourri le parcours de la chorégraphe.

 

Théâtre Anne de Bretagne, en 10/2013

Dans le cadre de la Rencontre national danse, organisée par la Fédération Arts Vivants et Département, l’Addav56, le Théâtre Anne de Bretagne et la ville de Vannes

Arpenteur des années 80, entre héritage et transmission

Participation de Catherine Diverrès à la table-ronde aux côtés de Michel Kelemenis, Daniel Larrieu et Dominique Boivin.

 

L’Espal, Le mans, en 09/2013
« Parlez-moi de vous à l’Espal »

Rencontre avec Catherine Diverrès et projection d’extraits vidéos, autour de son parcours chorégraphique, ses sources d’inspiration. Rencontre à l’occasion de l’accueil de Penthésilées

 

Théâtre national de Chaillot – Paris, en 05/2013

Le Salon de curiosité

Rencontre publique animée par Alban Richard sur le thème « Transmettre le monde: continuer, modifier, bifurquer ». Catherine Diverrès était l’invitée aux côtés de Didier Deschamps.

PROJECTIONS CINEMATOGRAPHIQUES / EXPOSITIONS

EN PARTENARIAT AVEC LES ARTISANS FILMEURS

 

Trussac Café, 05/2016 

En partenariat avec Les artisans filmeurs associés

Comment écrit-on la danse? Comment d’un mouvement, de sa spécialisation dans l’espace, pose-t-on sur le papier une partition chorégraphique à transmettre à ses interprètes? 

Films, notes, croquis ont nourri les échanges auxquels ont participé Catherine Diverrès, ses interprètes et d’autres invités en lien avec les thématiques abordées.

 

Théâtre Anne de Bretagne – Foyer Ropartz, du 4/06/2015 au 6/06/2015

Dans le cadre de Cartes blanches proposé par le Théâtre Anne de Bretagne.

Cantieri – Carnet de route (8’48 », 2001 Palerme) par Thierry Micouin

Danseur chez Catherine Diverrès, Thierry Micouin engagé dans la création de Cantieri, a filmé ses impressions au cours d’une résidence de la compagnie à Palerme. Il s’est attaché à décrire la ville et son environnement, ses matières et son architecture. La danse apparaît en de cours inserts où émergent le mouvement et la poétique qui l’animent. Journal de voyage et de création d’une écriture rigoureuse et sensible, ce film interroge la mémoire et le temps, le mobile et l’immobile. – Irène Filiberti

Cantieri – La terra (5’23’’, 2001 Palermepar Thierry Micouin

Au début de Cantieri, pièce de Catherine Diverrès, est projeté un film en noir et blanc qui évoque la poétique du cinéaste Pier Paolo Pasolini. Deux danseurs explosent l’espace des cantieri, courent, s’élancent, se heurtent suivant des trajectoires qui tien- nent à la fois de l’élan et du combat, de la recherche d’équilibre et de son contraire. – Irène Filiberti

Run Away (4’41’’, 2005 Rennes) par Thierry Micouin

Film réalisé pour le spectacle de Catherine Diverrès, Alla Prima Sur une musique d’Eiji Nakasawa, une enfant tourne sur elle- même, se coiffe et regarde la caméra. En jouant de manière aléatoire avec la lumière, le corps de l’enfant s’efface ou s’enflamme. À la limite de la conscience, les cendres de ces moments fugitifs ou innocence et féminité sont intimement brouillées vont se disperser et disparaître dans l’espace.

Ô Senseï (7’46’’, 2012 Rennespar Thierry Micouin

Film réalisé pour le spectacle de Catherine Diverrès, Ô Senseï Au sein d’une image surexposée, surgie de nulle part, une forme danse jusqu’à la disparition, presqu’à l’aveugle. Ce n’est autre que Catherine Diverrès, que l’on dirait, ici, maître d’art martial à la façon légendaire de Morihei Ueshiba. – Marie -Christine Vernay – Libération, 2 mars 2012

Fusion Two (14′, 2012) par Erick Deroost, chorégraphié et interprété par Katja Fleig, images par Philippe Lecas

Avec Fusion 2, le plasticien Erick Deroost continue d’explorer le thème du rapport de l’être humain à l’espace industriel et, partant, celui d’un changement de monde. Fusion 2 nous entraîne dans le cadre d’une fonderie de Loire-Atlantique. Face à la caméra, des ouvriers vaquent à leur tâche dans l’incandescence du métal tandis que s’accomplit une chorégraphie contemporaine.

Plans larges, rares mouvements de caméra, fond sonore d’usine pour tout bruitage, on voit dans une unité de temps et de lieu, le mouvement des corps juxtaposés : ceux, technicisés, contraints, de fondeurs à l’ouvrage et ceux, improvisés, libérés d’une danseuse.

 

Studio 8, le 26/11/2014 à 20h30

Jours étranges un film de Julien Oberlander, 2012 durée 58’

De sept 2011 à mars 2012 onze jeunes danseurs amateurs, accompagnés de deux danseuses professionnelles ont participé à la recréation de la pièce Jours étranges du chorégraphe Dominique Bagouet. Ce documentaire fait le récit de jeunes qui font naître collectivement une œuvre par l’affirmation de ce qu’ils sont.

 

Studio 8, le 4/11/2014 à 20h30

Vous dansez ? Catherine Diverrès, documentaire d’Hervé Portanguen, 2007 durée 52’

La Compagnie des Indes, France 3 Ouest, le CCNRB, avec la participation du CNC, de la Région Bretagne et de la Ville de Rennes.

Dans l’intimité rare du travail et des représentations, ce film offre à observer, touche par touche, le portrait impressionniste de Catherine Diverrès, danseuse et chorégraphe, directrice du Centre Chorégraphique de Rennes et de Bretagne, auteure depuis vingt ans de pièces à l’écriture singulière, artiste engagée de la scène chorégraphique contemporaine.

 

Studio 8, le 12/06/2014 à 20h30

Nasim ou le désir en mouvement documentaire sonore d’Alice Fargier, 2011 – France – 55’

Production France Culture

Alors que Nasim avait onze ans, un soir, sa mère a glissé une VHS interdite dans le magnétoscope. C’était le ballet du « Lac des Cygnes ». Nasim n’avait jamais vu une telle chose auparavant : de la danse, de la vraie danse… C’était extraordinaire! Elle a pointé du doigt l’écran et elle s’est exclamée : « Plus tard, je veux faire ça ! Oui, ça !» Mais en formulant ce souhait, elle ne savait pas encore à quels obstacles elle se heurterait.

Car la danse est interdite en Iran. La danse traditionnelle existe pour les fêtes ou les mariages, mais la danse comme art, la danse qui se pratique sur toutes les scènes du monde ne peut exister dans ce pays. Nasim ou le désir en mouvement, c’est donc le portrait d’une affranchie, d’une rebelle tranquille, d’une jeune femme qui malgré les interdits et les obstacles, écoute son désir et poursuit son chemin. Qu’il neige ou qu’il vente, que les gens trouvent que la danse est une chose merveilleuse ou une activité abjecte, son désir, lui, continue de la faire avancer.

 

Studio 8, 06/2014

En partenariat avec Les artisans filmeurs associés

Le studio 8 accueille de nouveau Les artisans filmeurs associés pour la diffusion d’un documentaire sonore, produit par France Culture.

 

Studio 8, le 30/04/2014 à 20h30

Soirée de projection intitulée Mémoires Vives

Programmation : les courts métrages cinéchorégraphiques en présence des réalisateurs Cécile Borne et Thierry Salvert.

La paludière, Les ouvrières du textile et La céramiste

Chaque film s’appuie sur la triple thématique femme, travail, corps.

Par les regards croisés de deux réalisateurs, une danseuse et un compositeur, ils questionnent l’univers d’une femme dans son quotidien professionnel et la révèle dans sa puissance de travail et son imaginaire.

 

Centre Pompidou, les 1/03 et 2/03/2014

Dans le cadre de Vidéodanse et du Nouveau festival au Musée national d’art moderne à Beaubourg organisé par DDC et animé par Valérie Da Costa

Projection en continu de Ô Senseï, Stance II, du documentaire autour de Ô Senseï et d’extraits de danses de Kazuo Ohno. A cette occasion, une rencontre avec Catherine Diverrès a eu lieu.

 

Musée d’art contemporain de Bordeau, 2013/2014

Dans le cadre de l’exposition SIGMA

Projection de la pièce L’Arbitre des élégances (1986) et exposition de photographies de la pièce.

 

Studio 8, 11/2013

En partenariat avec Les artisans filmeurs associés

La compagnie a accueilli la projection d’un documentaire sur la danse Jours étranges.

Au programme, deux projections: l’un en matinée à une classe de 4è du collège Cousteau de Séné et l’autre en soirée au tout public.

 

Studio 8, 09/2013

Deux dessinateurs de Vannes, Jean-Marie Flageul et Emma Burr sont venus assister à plusieurs répétitions de Solides. Leurs travaux ont été exposés au Studio à l’occasion de son inauguration.

 

Festival Le Na, Val-de-Marne, 2013

Projection de la pièce Le Printemps (1989) sous la direction artistique de Karine Saporta.

 

Festival Inshadow, Lisbonne, 2013

Projection de la pièce Tauride (1992), film de Téo Hernandez.

 

Exposition photo au Théâtre Anne de Bretagne et au Studio 8, 04/2013

A l’occasion de la première de Penthésilées…, une cinquantaine de clichés de photographes ayant accompagné Catherine Diverrès sur plusieurs de ses créations, dont des photos de Penthésilées…, ont été exposées au Théâtre Anne de Bretagne. Une dizaine de ces photos ont par la suite été accrochées au Studio 8.

 

Festival Les Hivernales à Avignon, 02/2012

Lundi au soleil: expositions de photos et vidéos sur le parcours de Catherine Diverrès à l’occasion de Ô Senseï.

 

SCOLAIRES

Le Printemps des arts, au Théâtre Anne de Bretagne, 2015, 2016 et le 19/05/2017

Dans le cadre de la Culture de l’Education nationale

Afin de promouvoir les pratiques de danse à l’école et de valoriser les projets des classes, des rencontres danse sont organisées tous les ans. Les quatre classes participantes (issues de trois écoles publiques) ont l’occasion de présenter un moment danse aux autres classes, de vivre deux ateliers de pratique en danse et d’assister à un temps de culture chorégraphique à partir d’extraits vidéos.

En 2015 et 2016, les ateliers de 3 heures ont été animé par les danseuses Akiko Haasegawa et Kathleen Reynolds.

L’édition 2017 se fera avec la participation de Kathleen Reynolds et Thierry Micouin.

 

Travail autour de la création Blow The Bloody Doors Off ! avec les Conservatoires, les 4/02 et 5/02/2017, le 2/04/2017 et le 29/04/2017

La première rencontre s’est organisé autour d’un workshop de deux jours avec les intervenants Catherine Diverrès et Emilio Urbina. Les élèves du Conservatoire de danse ont travaillé sur les principes abordés lors de la création Blow The Bloody Doors Off ! comme la notion d’espace-temps par exemple.

La seconde rencontre a eu lieu aux Scènes du Golfe/ Théâtre Anne de Bretagne. Les élèves du Conservatoire ont assisté à la représentation de Blow The Bloody Doors Off !

Lors du dernier rendez-vous, les jeunes danseuses ont été accueillies au Studio 8 à Séné pour un workshop assuré par Thierry Micouin, danseur interprète de Blow the Bloody Doors Off ! à Vannes le 2 avril et par Catherine Diverrès.

 

Atelier danse thérapeutique, Clinique des adolescents, du 09/2016 au 04/2017

En partenariat avec le centre médico-psychologique et l’Hôpital de jour pour adolescents de l’EPSM et le le théâtre Anne de Bretagne/ Scènes du Golfe

Kathleen Reynolds a dispensé à une quinzaine d’adolescents, de la 3è à la Terminale des ateliers de danse basé sur le travail d’exploration corporel, rythmique, spatial, à la fois dynamique et statique.

 

Ateliers avec l’école Armorique de Vannes, 01/2017 au 04/2017

9 séances de travail ont été réalisée avec l’intervenante Kathleen Reynolds auprès d’une classe de CE2.

Les ateliers ont porté sur la prise de conscience des partie du corps, de l’espace, du rythme, de l’écoute et de la coordination à travers l’échauffement. Puis différents exercices ont permis d’explorer les notions d’espace, de poids et des formes.

 

L’école du spectateur avec deux classes-socles de Vannes, au Studio 8, 2016, le 16/03/2017 et le 2/04/2017

Classes de l’école Jean-Moulin

Pilotée par le Golfe du Morbihan, Vannes agglomération, l’école du spectateur permet à des classes de cycle 3 de bénéficier d’un parcours culturel autour de différents spectacles et ateliers de pratique artistique.

Trois ateliers de danse ont été programmé en 2016, suivi d’une rencontre avec Catherine Diverrès et ses danseurs.

En 2017, la première intervention s’est concentré sur les fondamentaux de la danse contemporaine avec la danseuse Kathleen Reynolds et la dernière intervention s’est organisé autour de la pièce Blow The Bloody Doors Off ! avec le danseur Emilio Urbina et l’altiste Cyprien Busolini.

 

Atelier et rencontre, le 27/03/2017

Un atelier de 3 heures a été dispensé par Kathleen Reynolds auprès des conseillers pédagogiques départementaux. Une rencontre avec Catherine Diverrès a suivi l’atelier, afin d’expliquer ce que les enfants ont réalisé lors du projet autour de Solides et ce qu’ils ont exploré lors des ateliers de danse.

 

Centre chorégraphique national du Havre-Normandie, 03/2017

Autour de l’accueil de Blow The Bloody Doors Off ! trois heures d’ateliers ont été mené par Catherine Diverrès et Emilio Urbina à destination des élèves du lycée François 1er, Terminal option Danse. En 2014, trois heures d’atelier en amont de Penthésilées… y avaient déjà été donnés.

 

Ateliers chorégraphiques, au lycée Charles de Gaulle, 09/2015 au 03/2016

En partenariat avec le Théâtre Anne de Bretagne

Ateliers chorégraphiques au lycée est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Région Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, dispositif KARTA, le Théâtre Anne de Bretagne.

Une classe de première littéraire appréhendera les enjeux de l’espace en danse (la projection d’une géométrie, la perception de l’espace, sa compréhension entre les personnes et le lien entre la parole et l’espace). De la crainte à la construction intelligente avec la chorégraphe Catherine Diverrès.

En mars 2016, dans le cadre de MOUV’ment T, 7 jours pour 7 spectacles de danse contemporaine au Théâtre Anne de Bretagne, les élèves se produiront lors d’un évent, restitution des ateliers donné par Catherine Diverrès.

Les élèves rencontreront au Studio 8, la chorégraphe et ses danseurs afin de découvrir un parcours et la vie d’une compagnie. Ils bénéficieront également d’une visite guidée du Théâtre Anne de Bretagne pour mieux appréhender les enjeux économiques et artistiques d’une structure publique culturelle.

 

Stage élèves, au collège Notre-Dame de Ménimur 

Sur la demande du Théâtre national de Bretagne, Kathleen Reynolds, interprète de Solides a animé des stages d’une demi-journée auprès des élèves des quatre niveaux en option danse.

 

Atelier d’initiation à la danse contemporaine, 02/2015

En partenariat avec le Théâtre Anne de Bretagne et l’Hermine à Sarzeau

Au Studio 8, Kathleen Reynolds a dispensé à une dizaine d’étudiants du Pôle Sud de l’ESPE Bretagne (Ecole supérieur du professorat et de l’enseignement) quatre heures de pratique de danse.

 

Artiste en résidence à l’école 2012-2015

Artiste en résidence à l’école est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Région Bretagne, Le Ministère de l’éducation nationale, l’Académie de Rennes, le Théâtre Anne de Bretagne et la Compagnie Catherine Diverrès.

Avec les intervenants de la compagnie: les danseurs Thierry Micouin, Emilio Urbina, Rafael Pardillo, Akiko Hasegawa, Kathleen Reynolds, les musiciens Jean-Luc Guionnet et Will Guthrie et la chorégraphe Catherine Diverrès.

Avec les intervenants en coordination pédagogique: Marie-Line Payard (conseillère pédagogique départementale danse), Marie-Claude Martin (Professeur EPS), Benoît Forestier et Lucie Pinson (enseignants)

Le projet Artiste en résidence à l’école s’est déroulé sur trois années à l’école primaire Jean Moulin et au Collège Saint-Exupéry, classes CHAM de Vannes.

La saison 2012/2013 a été organisé autour de la création Blowin’ de Catherine Diverrès. Les danseurs de la compagnie et deux musiciens ont animé en binôme des ateliers d’improvisation autour du principe d’unité, abordé dans la pièce.

Le projet des saisons 2013/2014 et 2014/2015 s’est articulé autour de Solides, retravaillé pour le milieu scolaire en forme légère et pédagogique appelé Petits Solides. Les élèves ont abordés les principes fondamentaux de la danse contemporaine tels que l’espace, le temps, le poids, les formes et les objets. Une restitution publique a eu lieu au Théâtre Anne de Bretagne la première saison et une participation

http://www.ia56.ac-rennes.fr/jahia/Jahia/site/ia56/pid/22508

 

Atelier de pratique artistique en danse en direction d’enseignants du Morbihan, 2014

En partenariat avec l’addav56 et la conseillère pédagogique départementale EPS mission danse

Atelier de 6 heures, animé par Emilio Urbina pour 21 enseignants provenant des circonscriptions du Golfe, de Questembert, de Vannes et de Ploermel. Une dizaine d’exercices sur l’espace, le temps, les formes et le contre-poids ont été expérimenté. A la suite de la formation, deux enseignantes ont participé à la Rencontre danse du 27 mai 2014 avec leurs élèves

 

Festival Plages de danse sur la presqu’île de Rhuys, 05/2014

En partenariat avec le CRD

A l’occasion d’un master-class, Kathleen Reynolds et Akiko Hasegawa ont proposé une initiation à l’esthétique de la chorégraphie Catherine Diverrès à la quarantaine de grands élèves de conservatoires qui participent au festival Plages de danse.

 

Biennale de Ceara, à Fortaleza (Brésil), le 24/09/2013

Catherine Diverrès a dispensé un workshop auprès d’étudiants en danse