LE FILM

Au terme de mon parcours de chorégraphe, je souhaite tenter de soulever le voile du mystère des soubassements d’une œuvre, d’une écriture chorégraphique et son évolution-déplacement dans le temps, à partir des rencontres singulières qui l’ont jalonnée.

Je m’appuierai sur les traces conservées de mes créations pour évoquer ces collaborations, en m’entretenant avec ces artistes. J’aborderai avec eux les grandes thématiques, les questionnements partagés, moteurs de nos démarches créatives. Je rendrai compte de ces affinités électives qui font œuvre.

Mémento, création dramaturgique en images et en sons, pourrait être un labyrinthe à la manière de Borges, un film de montage et de collage, un objet mental, à la fois plastique et dynamique car sensoriel. Je ne peux m’empêcher de penser à Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard.

Ces personnalités singulières nous feront aller de questionnements en thématiques au gré des archives et des situations offertes par les tournages. Nous jouerons avec les cadrages pour relier, peut-être même superposer le passé au présent. Les choix de montage feront résonner les échos entre les différentes œuvres des artistes rencontrés.

Le travail des voix, du son, de la musique, a toujours été important dans mon travail ; dans ce film, je serai très attentive au rapport, entre l’image, le son et les mots. Une idée de choralité… une ode à l’image-mouvement.

Il y aura aussi des citations de poètes et d’écrivains qui ont accompagné mon parcours.

 

Catherine Diverrès

Crédit photo – Elian Bachini

 

STRUCTURE

La construction du film et les rencontres avec les artistes seront sous-tendues par des grandes thématiques (dans le désordre) et qui, selon moi, nourrissent la création artistique :

1. Espaces & Temps
2. Mouvement(s) & Déplacements
3. Influence des lieux
5. Cadre & Politique
6. Formes & Dynamiques
7. Corps & Gestes
8. Dramaturgie, Lumière & Scénographie
9. Transmission & Mémoire
10. Processus de création, Solitude & Multitude
11. La Répétition
12. Poids & Gravité
13. Devenir artistes, rencontre avec des hommes
remarquables
14. L’interprète danseur
15. La Danse
16. Le Vide, le Silence & la Page blanche
17. Lettre à un jeune artiste
18. Le Rythme

La structure narrative de Mémento s’appuie sur la colonne vertébrale de ses thématiques, en alternant images en mouvement, photos d’archives sur mes propres textes lus et les paroles des artistes. Interactions entre le présent et le passé, un passé qui convoque le mouvement abstrait des œuvres, où des visages et des corps s’incarnent.

Il s’agit de construire une forme en constellation ou en spirale. À partir d’un premier montage fidèle à la structure en thématiques, il s’agira de provoquer des courts-circuits. En respectant ’intelligibilité des pensées développées par chacun des artistes, l’archive pourra surgir de manière impromptue, surprenante.

À défaut de tout expliquer, amener à rendre sensible l’imbrication des questions soulevées : l’espace et le temps à travers les gestes et les déplacements des danseurs, le transformé et l’inchangé, le réel, le présent et l’acquis.

C’est dans la seconde phase de montage que se dégage une écriture vidéographique : rythme, mouvement, abstraction, polyphonie, images, en frottement avec le sens des mots, des trajectoires. Une forme expérimentale.

Prenons l’exemple d’un tableau cubiste : le sujet existe de façon précise dans le réel, mais ce qu’il deviendra sur la toile est autre. Le sujet devient objet. Procéder non pas en pensant construction, mais hasard, intuition, des éléments qui interviennent dans les processus de création pour pratiquement tous les artistes.

Ce qu’il me semble important de retenir pour réaliser cet objet complexe, c’est la poésie qui peut s’en dégager. À partir d’une matière intime qui trouve son prolongement dans des œuvres, se porter ailleurs que dans l’espace du plateau ou de l’édition, choisir, pour finir, l’instrument vidéo.

 

Catherine Diverrès

 

 

VERSIONS

 

©Nourit Masson-Sekiné

Le film sera décliné en plusieurs versions :

Entretiens avec les artistes filmés par Luc Riolon & Serge Steyer

Film monté et réalisé par Catherine Diverrès

Mini série réalisée par KuB

Le travail de synthèse destiné au CND est réalisé par Julie Charrier

Mémento reçoit le soutien du ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique – délégation à la Danse, du Centre national de la danse et du Fonds d’aides à la création cinématographique et audiovisuelle de la région Bretagne, il est co-édité par KuB

 

 

Vidéos bientôt disponible au visionnage sur le site web

Télécharger le dossier Constellation Diverrès