Avec chacun de ces artistes, Catherine Diverrès explore les questionnements partagés, qui traversent tous les champs artistiques et sous-tendent la démarche créative.

Crédit photo – Caroline Ablain

 

Didier Ben Loulou

Photographe, vit entre Jérusalem et Paris.
Son travail le porte essentiellement autour des pays de la méditerranée. Il publie différents ouvrages et expose dans différentes galeries. Rencontre Catherine Diverrès en Avril 2002 lors de la résidence de la Compagnie à Palerme. A l’invitation de la compagnie il réalisera un reportage sur Palerme en parallèle au processus de la création, participera à une conférence et par un choix de photographies aux installations organisées par le centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne à Palerme et Rennes. Le présent entretien est la 2ème rencontre entre eux depuis 18 ans.

Cédric Gourmelon

Metteur en scène et pédagogue, il vit entre Paris et Rennes.
Comédien de formation, il se consacre à la mise en scène à partir des années 2000 et crée sa compagnie Le Réseau lilas. Il sera artiste associé au Quartz à Brest puis à la Passerelle à St Brieuc. Il travaille régulièrement en Russie où il met notamment en scène Tailleur pour dames de Georges Feydeau qu’il adaptera pour la Comédie française en 2016. Il rencontre Catherine Diverrès en 1994 lors de l’audition à l’école du Théâtre national de Bretagne à Rennes.
Il sera interprète dans la chorégraphie Le double de la Bataille en 1999, pièce pour 7 comédiens de l’école et 5 danseurs de la compagnie. Le présent entretien les réunit après 20 ans.

Jean-Luc Guionnet

Saxophoniste, improvisateur et compositeur, il travaille avec de nombreux musiciens.
Il rencontre Catherine Diverrès en 2007 par l’intermédiaire du percussionniste Seijiro Murayama. Ils participeront à toutes les pièces de la chorégraphe jusqu’en 2020. Blowin (2007) pièce basée sur l’improvisation avec les danseurs, à laquelle ils participent en tant que musiciens, donnera lieu à plusieurs ateliers qu’ils accompagnent jusqu’à aujourd’hui. En 2016, il crée une partition originale pour 7 instrumentistes du groupe Dédalus qui participent en live à la chorégraphie Blow The Bloody Doors Off ! . Il écrit et dessine pour différentes revues.

Téo Hernandez

Cinéaste, photographe mexicain installé à Paris à la fin des années 70.
Il faisait partie du mouvement dit « cinéma expérimental ». Extrême vitesse d’exécution et extrême lenteur particularisent son travail. Il filmera beaucoup Paris en particulier l’ancien quartier de Belleville. Il nomme son travail « un ciné tactíle » et il sera très proche du peintre Michel Nedjar et de l’Art brut. Rencontre Catherine Diverrès et Bernardo Montet en 1987. Il réalisera les films de Tauride, Concertino, et le Livre brûlé avec Catherine Diverrès et Bernardo Montet. Il réalisera le film 52 mn Pas de Ciel avec Bernardo Montet et de nombreuses photographies de celui-ci. Il décède en 1993. Une rétrospective de son œuvre a eu lieu en 2018 à Mexico, Paris Beaubourg, et au Centre culturel Mexicain.

Daniel Jeanneteau

Scénographe et metteur en scène, il créé toutes les scénographies de Claude Régy à partir de 1989.
Il devient directeur du Studio Théâtre de Vitry de 2008 à 2016 et dirige le Théâtre de Genevilliers depuis 2017. Il rencontre Catherine Diverrès en 1996 et signe les scénographies de Fruits en 1996 puis Stances I et II en 1997. Il présentera à Catherine Diverrès l’éclairagiste Marie-Christine Soma. Le présent entretien les réunis après 23 ans.

Anish Kapoor

Plasticien, principalement sculpteur vit à Londres.
Il enseigne à Wolverhampton Polytechnic de 1979 à 1982 et expose à la Walker Art Gallery de Liverpool. Il vit et travaille à Londres depuis les années 1970. Kapoor est connu pour ses créations inspirées à la fois de la culture occidentale et de ses origines orientales. Il rencontre Catherine Diverrès en 1994 et réalise la scénographie de L’ombre du ciel.

Isabelle Kürzi

Danseuse, pédagogue, vit à Paris.
Elle a travaillé avec différents chorégraphes. Elle travaille avec Bernardo Montet pour Cirque en 1995 après leur rencontre au CNDC d’Angers. Elle rejoint Catherine Diverrès en 1999 pour la création de Corpus. Elle participera aux pièces de la chorégraphe jusqu’en 2002. Notamment, elle sera l’une des deux interprètes avec Carole Gomes de Voltes pièce de transmission de différents solos de la chorégraphe. Le fil reprend en 2010 avec la pièce Encor et en 2019 avec Jour et Nuit.
Elle crée entre temps différents solos, réalise un mémoire autour de la notion de la présence et du temps. Aujourd’hui elle poursuit son travail de recherche de création et de pédagogue.

Thierry Micouin

Danseur, pédagogue, vidéaste et chorégraphe. Il vit entre Paris et Rennes.

Il entre dans la compagnie en 2002 pour la création de Cantieri et participera à presque toutes les pièces de la compagnie jusqu’en 2013 avec Penthesilees. Il a travaillé en tant qu’interprète notamment pour Boris Charmatz et Olivier Dubois et récemment Catherine Legrand. Il reprend le fil avec Catherine Diverrès pour transmettre et danser Echo, recréé en 2021, qu’il a lui-même appris d’anciens interprètes en 2003. Il réalise les films dans Ô Senseï ainsi que pour Cantieri et Alla prima et réalisera un film autour de la résidence à Palerme.

Laurent Peduzzi

Est scénographe pour le théâtre, l’opéra et la chorégraphie.
Il travaille avec de nombreux metteurs en scène, notamment Jérôme Deschamps, Jean-Luc Lagarce… et récemment Christhian Hecq et Valérie Lesort. Il rencontre Catherine Diverrès en 1999 pour laquelle il réalisera la scénographie de Corpus puis toutes les scénographies des pièces qui suivront jusqu’à aujourd’hui. C’est le plus proche collaborateur artistique de la chorégraphe. Il travaille de façon étroite à l’élaboration et au montage du documentaire.

Fabio Sgroï

Photographe sicilien, vit à Palerme.
Son travail le conduit dans différents pays européens notamment en Yougoslavie au moment du conflit, il photographie magnifiquement la Sicile et Palerme. Il publie différents ouvrages et participe régulièrement aux rencontres photographiques d’Arles. Il rencontre Catherine Diverrès à Palerme en 2002 et participera au processus de création en réalisant un reportage qui se conclura par des photographies de la pièce. A la suite, une exposition de ses photos, fruits de cette collaboration sera organisée au Centre Chorégraphique de Rennes et de Bretagne. Fabio Sgroï et Catherine Diverrès ne se sont pas revus depuis lors. Sa participation présente est un montage personnel en réponse aux questions posées par Catherine qui témoigne à distance d’une amitié et estime partagée.

Marie-Christine Soma

Créatrice lumières pour différents chorégraphes et metteurs en scène.
Elle co-signe des mises en scène avec Daniel Jeanneteau à partir de 2001. A partir de 2010 elle crée ses propres mises en scènes. Elle est professeure associée en Arts du spectacle à l’université Paris 10-Nanterre depuis 2016. Elle signe pour la chorégraphe les lumières de Stances en 1997 puis de presque toutes ses pièces jusqu’à ce jour. Elle favorisera la rencontre entre Laurent Peduzzi et Catherine Diverrès en 1998. Elle est parmi les plus proches et fidèle collaboratrice complice de la chorégraphe depuis 22 ans.

François Tanguy

Metteur en scène, vit et travaille au Mans.
Il fonde le Théâtre du radeau en 1977. Le Théâtre du radeau s’installe en 1985 dans un ancien garage automobile qui devient la Fonderie en 1992. François Tanguy réalise de nombreuses mises en scène qui témoignent d’une écriture singulière. La Fonderie devient au fil du temps un lieu de fabrique et de bouillonnement d’idées. François Tanguy et Catherine Diverrès se rencontrent en 1994. Lors du conflit en ex-Yougoslavie, la Fonderie devient un lieu de rassemblement des artistes pour participer à une résistance active contre le positionnement de la France et de l’Europe face à ce conflit. A partir de cette période, il se construira un fil entre eux maintenu jusqu’à aujourd’hui. De façon éloignée, espacée (ils n’ont jamais collaboré à un projet ensemble) ce fil persiste.

Emilio Urbina

Est espagnol, il vit entre Paris et Madrid.
Danseur et pédagogue, il travaille avec différents chorégraphes dont Bernardo Montet qu’il rencontre au CNDC d’Angers et pour la création de Cirque en 1995 . Il rejoint la compagnie en 2006 pour la création Alla Prima. Il participera à toutes les créations de la chorégraphe jusqu’à aujourd’hui. Notamment le duo Dentro en 2015 avec Harris Gekas. Il enseigne et accompagne Catherine Diverrès dans de nombreux ateliers notamment Blowin’ et devient un des principaux danseur et passeur en tant qu’interprète et pédagogue d’une grande partie du répertoire et du vocabulaire de la chorégraphe.

Lee Yanor

Photographe et plasticienne Israelienne, vit et travaille principalement à Tel Aviv.
Elle expose dans différentes galeries en Israel, en Allemagne à New york et en France. Elle sera très proche de Pina Bauch et de sa compagnie à Wuppertal et réalisera différents films avec eux, dont le très beau A coffee with Pina. Elle rencontre Catherine Diverrès à Paris en 1994 et photographie L’Ombre du ciel, Fruits, et Stances I et II. Sa contribution ici par une réalisation personnelle répond aux questions posées par la chorégraphe et témoigne à distance d’une longue amitié et estime partagée.

 

 

Télécharger le dossier Constellation Diverrès