Category
Du répertoire
About This Project

Le double de la bataille

 

Création 1999

Dans le cadre des « impromptus » du Festival Mettre en Scène du TNB, Catherine Diverrès se fixe une règle du jeu qu’elle n’a encore jamais confrontée à sa recherche : réunir huit jeunes comédiens et six danseurs sur la question du « non-espace ».

 

 

« Au début, nous avons posé la question de l’espace qui se dé-limite ou se pense infini, paroles, lumière, amour… et puis réfléchir son contraire, que serait le non-espace ? La folie, la confusion entre l’autre et moi-même, la non-communication. A partir de ces deux pôles nous avons travaillé.

Comment le choix des textes est arrivé, comment l’acteur, le danseur deviennent des doubles, comment les voix, les récits se jumellent à partie de cette question espace, non-espace.

Ainsi, Dostoïevski a posé le personnage de Stravoguine dans les Démons, possédé par lui-même, par un autre en soi, dans une folie criminelle lucide.

A ce personnage répondent les mots de Marie Depussé qui témoignent de la douceur, de la patience infinie, nécessaires pour préserver les corps, accompagner les gestes chaotiques des fous dans leur espace mental déchiré, sans repère ni limite. Un non-espace.

Comment naît l’espace : reconnaître l’altérité, reconnaître l’autre totalement autre, c’est saisir la responsabilité qui nous relie à autrui. Les voix des poètes qui nous parviennent en fragments, en éclats, Nâzim Hikmet, Gherasim Luca, Jean Racine, ouvrent l’espace par leur verbe.

Enchevêtrements entre sens et abstraction, jeu et gravité, une maille à l’endroit, une maille à l’envers.

Un morceau de temps. »

Catherine Diverrès, novembre 1999

 

chorégraphie : Catherine Diverrès

collaboration artistique : Laurent Peduzzi

lumières : Marie-Christine Soma

costumes : Alain Burkath

Danseurs: Aurélie du Boys, Carole Gomes, Cédric Gourmelon, Vincent Guédon, Osman Kassen Khelili, Isabelle Kürzi, Fabrice Lambert, Nolwenn le Du, Cécile Loyer, Nathalie Pochic, Anne de Queiroz, Györk Szakonyi, Vladimir Weiss, Rachid Zanouda, Vincent Voisin

Musiques : Jeanne Moreau, valses brésiliennes, Erroll Garner, Tchaïkovsky, Alan Vega.

Textes : Marie Depussé, Dieu gît dans les détails, La Borde un asile, POL 1993.

Fedor Dostoïevski, Les Démons, Babel, 1995.

Nazim Hikmet, Un envieux in Il neige dans la nuit et autres poèmes, Gallimard 1999.

Gherasim Luca, Le rêve en action, seuil.

Jean Racine, Andromaque, acte V scène 3.

crédits : Alain Dugas, Tristan Valès

 

Production : TNB et CCNRB, coréalisation avec le théâtre de la Cité internationale et du centre National de la Danse lors des représentations à Paris, du 5 au 9 juin 2000.