Category
Du répertoire
About This Project

La maison du sourd

 

création 2008

 

Création du 12 au 15 novembre 2008 au TNB – Rennes

« Quand Diverrès travaille sur le merveilleux, elle ne propose pas des images sages pour fillettes et garçonnets en mal de princesses et de princes. Elle déborde, invite des personnages plus dévergondés, grinçants et hostiles. Dans la Maison du sourd, tout résonne, irraisonné. »

Marie-Christine Vernay

Libération – 18/11/2008

 

 

du 12/11/2008 au 15/11/2008

Théâtre National de Bretagne/Musée de la danse

www.t-n-b.fr

Rennes 35000 France (Nord-Ouest)

 

du 27/03/2009 au 28/03/2009

Teatro de la Laboral Asturias

Gijon Espagne

 

du 03/04/2009 au 03/04/2009

Grand Théâtre de Lorient

Lorient 56100 France (Nord-Ouest)

 

du 19/04/2009 au 19/04/2009

Auditorium de Saint-Jacques de Compostelle

Saint-Jacques de Compostelle Espagne

 

du 23/04/2009 au 24/04/2009

Festival Madrid en Danza

Madrid Espagne

 

du 05/05/2009 au 06/05/2009

Festival Fabbrica Europa

www.ffeac.org

Florence Italie

 

du 01/12/2009 au 01/12/2009

L’espal

Le Mans 72000 France (Nord-Ouest)

 

« Toute création est accumulation puis soustraction. Le fil obsessionnel qui m’occupe avec constance, est celui de la transmission, de la mémoire sous toutes ses apparences, mais sans nostalgie, sans narration, sans images et sans citations.

Contre l’aplatissement des esthétiques, faire surgir le singulier, le particulier dans un dialogue commun qui ne gommera pas les identités : le projet en effet s’articule à partir d’interprètes chorégraphiques français, espagnols et de trois musiciens dont un français, un japonais et un espagnol. Déjà la vieille articulation à ressaisir, à mettre à vif : le rapport entre la danse et la musique, non pas savante et écrite, mais imprévisible et insolente. L’enjeu sera donc pour moi de ne pas polir cette relation mais aussi de ne pas laisser faire les certitudes des uns et des autres enferrés dans leur médium.

En ce sens, je souhaite ouvrir à des artistes invités un espace d’échange, celui du plateau. A chacun de ces différents artistes de prendre en charge, de répondre avec leur geste particulier, leur écriture, à un espace-temps ouvert et défini à la fois (comme un plan séquence dans un film). Laisser dans ma propre écriture comme un trou, une ouverture, à d’autres écritures à partir de questions précises.

L’artiste invité peut être présent dans la représentation ou non, choisir de travailler ou non avec le noyau des interprètes, ou intervenir à partir d’autres supports : textes, images etc.… La forme que j’envisage est donc mouvante, et poursuit l’expérience de Blowin’ (basée sur un travail d’improvisation mais circonscrit par des thèmes, des principes laissant au programmateur l’articulation de la représentation). Poursuivre ou prolonger, transformer plutôt l’exploration d’une responsabilité partagée dans l’acte de créer une forme, un espace-temps singulier. Peut-être cette pièce sera-t-elle polymorphe et donc infléchie par la participation des différents artistes invités, peut-être sera-t-elle au contraire une forme « finie », mais traversée par les signes et les directions de ces artistes? »

Catherine Diverrès

 

Pièce pour 6 danseurs et 3 musiciens

collaboration artistique / scénographie Laurent Peduzzi

danseurs Fabrice Dasse, Julien Fouché, Emilio Urbina, Thierry Micouin, Mónica García, Pilar Andrés Contreras.

musiciens Seijiro Murayama — percussions, Jean-Luc Guionnet — ordinateur, Mattin — ordinateur et voix

artistes invités Mónica Valenciano — chorégraphe, Chus Domínguez — vidéaste

lumières, Marie-Christine Soma

assistée d’Eric Corlay

costumes Cidalia da Costa

assistée de Claude Gorophal

film du feu Thierry Micouin

crédits : Fatima Rojas

durée 1h20

 

production

Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne

coproduction

Théâtre national de Bretagne, Teatro de la Laboral Asturias, Espagne, Grand théâtre de Lorient, DeMon – Ambassade de France à Madrid

avec le soutien de Cultures France/Ministère des affaires étrangères/Ville de Rennes, INAEM – Ministerio de Cultura/España

remerciements Institut français de Madrid