Category
Du répertoire
About This Project

Instance

 

Création 1983

« Instance, notre premier duo, a provoqué un raz-de-marée dans le milieu de la danse. C’était quelque chose que l’on avait jamais vu en Europe : une extrême violence et, tout à la fois, une extrême rapidité et une extrême lenteur (…) »

 

« Instance parle de forces métaphysiques, traite du masculin et du féminin. Ce n’est pas seulement le couple, mais l’abstraction des pôles négatif-positif qui rejoint une danse sophistiquée. Cette fusion là est rare. Elle est la complexité de deux individus qui se connaissant parfaitement.

Jamais je n’aurais pu créer Instance sans Bernardo Montet. Et l’oeuvre en soi n’est pas transposable. Elle a pour seule raison nous-mêmes. Ce qui rend cette pièce unique n’est pas seulement une question de forme, mais son esprit fondateur, qui résulte d’un chemin que nous avons traversé.

Dans Instance, nous sommes submergés par la puissance de la danse pure. Aujourd’hui, c’est quelque chose que je mets en abîme avec le sens. »

Catherine Diverrès, in Mouvement, numéro 5, décembre 1993 / janvier 1994.

 

«Instance, duo chorégraphié par Catherine Diverrès et Bernardo Montet, est une plongée fulgurante, en spirales, vers un point d’absolu et d’aveuglement. (…)

Chutes retenues in extremis, vitesse radicale des prises : il y a là, « dans une odeur de fraises écrasées », le champ dévasté d’une danse qui veut saisir l’autre au-delà du possible. On sent le sang venir aux tempes sans rougir le visage. C’est « un pleurer sans larmes », l’expressionnisme sans pathos d’une lucidité somnambulique, « une expérience où tout est inclus ». (…) »

Jean-Marc Adolphe

 

Création au théâtre Terpsychore à Tokyo (Japon), 1983.

Chorégraphie et danse : Catherine Diverrès et Bernardo Montet

Musique : Eiji Nakazawa

Lumières : Pierre-Yves Lohier

crédits : Claude Danteny, Guy Delahaye, Anne Nordmann, Téo Hernandez

Durée : 55 minutes

 

Premier prix au concours International de Chorégraphie de Nyon, (Suisse),

prix de la ville de Vernier en 1983.

Jouée à Paris au théâtre 18, reprise en décembre 1987 au théâtre de la Ville, puis Festival d’Avignon en 1987

Création au théâtre Terpsychore à Tokyo (Japon), 1983.